Search

À propos de la peau

Pour mieux comprendre comment survient la dermatite, nous devons d’abord en apprendre un peu plus sur la peau humaine, son fonctionnement et sa structure.

La peau est le plus gros organe unique du corps. Elle représente une superficie de 21 pi2 (1,95 m2), compte environ 300 millions de cellules et constitue près de 10 % du poids chez l’adulte moyen. Elle remplit plusieurs fonctions et permet notamment de réguler la température du corps, d’éviter les infections, de sentir la chaleur, le froid et les vibrations. Tant que sa surface demeure intacte, c’est-à-dire qu’elle n’est pas abîmée par des coupures, des abrasions ou la maladie et que ses sécrétions naturelles ne sont pas éliminées ou contaminées, la peau est une excellente barrière.

Cette enveloppe externe du corps, en plus d’empêcher les substances et les microbes d’atteindre nos organes internes, sert également à retenir les liquides organiques vitaux.

Pour simplifier les choses, disons que la peau comporte deux couches, l’épiderme et le derme.

L’épiderme

La couche externe de la peau est l’épiderme, lui-même composé de plusieurs couches et dont la partie la plus externe est appelée la couche cornée, formée de cellules mortes.

Celles-ci sont faiblement retenues à la peau et sont constamment perdues puis remplacées par les cellules des couches inférieures. Outre ces cellules qui proviennent de la couche basale, l’épiderme contient d’autres cellules spécialisées, comme les cellules pigmentaires.

Les cellules mortes sont recouvertes d’un film de sébum, une substance huileuse sécrétée par les glandes sébacées, qui aident à garder la peau souple. Il est très important de préserver l’intégrité de cette couche externe qui, tant qu’elle demeure en bon état, résiste très bien aux bactéries et aux agents externes.

Le derme

Sous l’épiderme se trouve le derme, aussi appelé corium, formé de tissus fibreux et d’autres types bien pourvus en vaisseaux sanguins. Outre les terminaisons nerveuses responsables de la sensation du toucher et de la douleur, le derme compte trois autres composantes.

Les voici :

  • les follicules pileux – l’enveloppe dans laquelle le poil pousse
  • les glandes sébacées – qui produisent le sébum
  • les glandes sudoripares – qui produisent la transpiration

Ces trois éléments sont des parties vulnérables du système cutané, puisqu’ils communiquent directement avec la surface de la peau. Pour conserver la peau en santé, ces ouvertures ne doivent pas être obstruées par des salissures industrielles, comme l’huile et la graisse.

En temps normal, le sébum forme une couche protectrice sur la peau. Cependant, il arrive que ces ouvertures constituent une voie d’entrée directe pour des substances nuisibles.