Search

Les faits

La dermatite professionnelle est un problème grave ; la perte de temps de travail peut être problématique à la fois pour le personnel et pour les entreprises. La plupart des cas entraînent un arrêt de travail de deux mois et si elle n'est pas traitée rapidement et efficacement, des problèmes plus graves à long terme peuvent se développer.

Données sur la protection cutanée

  • Les affections cutanées sont la forme la plus courante de maladie professionnelle et représentent environ 13,5 % de l'ensemble des maladies professionnelles.
  • Des études récentes ont indiqué que près de 40 % des employés souffriront d'affections cutanées à un moment de leur vie professionnelle.
  • Plus de la moitié de la perte de temps de travail du fait de maladies professionnelles est due à des dermatites.
  • Il a été révélé que 75 % des patients souffrant de dermatite professionnelle ont développé une maladie chronique de la peau.
  • Les affections cutanées professionnelles sont largement sous-déclarées (principe de la partie émergée de l'iceberg). L' Australian Manufacturing Workers Union (Union des travailleurs du secteur de la production australiens) estime que cette sous-déclaration est de l'ordre de 400 %.

Données sur l'hygiène de la peau

  • Les mains constituent le moyen le plus efficace de diffuser des microbes, pourtant, plus de la moitié des salariés ne connaissent pas les règles de base d'un lavage de mains adapté.
  • 40 % des salariés au moins ne se lavent pas assez souvent les mains, ou pas suffisamment longtemps, pour se protéger des microbes.
  • 65 % des salariés du secteur de la maintenance et de la construction et 47 % des employés de bureaux se lavent les mains moins de cinq fois par jour.
  • La durée du lavage de mains est de moins de 10 secondes en moyenne ; des zones essentielles où se trouvent souvent les microbes, comme sous les ongles et sur le dos des mains, sont ainsi oubliées.
  • Des études ont démontré qu'une bonne hygiène des mains permet de réduire les maladies, les congés maladie et les coûts associés de 18 % à 40 %.

Sources : copie de données source du groupe Deb

Les mains constituent le moyen le plus efficace de diffuser des microbes, pourtant, plus de la moitié des salariés ne connaissent pas les règles de base d'un lavage de mains adapté.