Search

Infections associées aux soins

Une menace constante pour la santé, la sécurité et l’efficacité

Les infections associées aux soins (IAS) demeurent une menace constante pour la sécurité des patients. Elles entachent la réputation des établissements de santé et entraînent des risques de répercussions financières.

Le manque de conformité à l’hygiène des mains par le personnel soignant demeure un important facteur de prolifération des pathogènes provoquant des infections associées aux soins (IAS). La mise en œuvre de pratiques exemplaires change complètement la donne quand il est question d’augmenter la conformité et de réduire les IAS.

  • Norme universelle - Respectez les lignes directrices sur les « 5 moments de l’hygiène des mains » adaptées des conseils de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour instaurer une meilleure conformité aux règles d’hygiène des mains dans les hôpitaux
  • Suivi et commentaires - Donnez au personnel hospitalier des commentaires utiles et concrets, susceptibles de modifier les comportements pour améliorer l’hygiène des mains de façon positive et durable
  • Santé cutanée - Combinez les soins de la peau à l’hygiène des mains pour améliorer la santé cutanée du personnel hospitalier et réduire les obstacles à la conformité aux règles d’hygiène des mains

Prévalence des IAS

Il a été démontré que la méthode classique de l’observation directe est imparfaite et qu’elle ne permet pas de mesurer avec fiabilité l’hygiène des mains. Selon cette méthode, les taux de conformité sont gonflés de 30 %1.​

Selon les CDC, l’OMS et la Commission mixte, le taux réel de conformité aux règles d’hygiène des mains se situe à moins de 50 % dans la plupart des hôpitaux2.​

L’état des mains du personnel soignant peut nuire fortement à la conformité aux règles d’hygiène des mains.

HAI Impact

Le coût direct global d’une IAS peut atteindre 22 000 $.
 

En 2015, plus de 750 hôpitaux américains ont reçu des amendes imputables aux IAS totalisant 364 millions de $.

Tous les jours, près d’un patient sur 25 contracte une infection nosocomiale3.​

1 Srigley, J. A., et. al. (7 juillet 2014). Quantification of the Hawthorne effect in hand hygiene compliance monitoring using an electronic monitoring system: A retrospective cohort study. BMJ Quality and Safety, 1-7.
2 Commission mixte 2015.